ARCANE VIII
LA JUSTICE : "JE TRANCHE "

Selon que vous serez puissant ou misérable
les jugements de cour vous rendront blanc ou noir

Jean de La Fontaine

Un peu guindée, un peu coincée : Si je n'ai pas un sourire enjôleur, c'est que je suis le miroir de votre conscience: L'épée de Damoclès suspendue au-dessus de vos têtes. Gardienne des lois, je représente l'ordre et l'équité, et il n'est pas question pour moi de danser la ségéduille !

Pour vous non plus, d'ailleurs. Car, si je sais peser le pour et le contre, trier le bon grain de l'ivraie, et avoir des indulgences pour les petites dérives du quotidien, je suis bien déterminée à frapper de mon glaive tout ce qui détruit l'harmonie.

Tout ce qui et n'est pas dans l'ordre de la loi, terrestre ou divine. Si vous me croisez, au détour d'un tirage, faites bien attention à tout ce qui est administratif : petits papiers bleus en souffrance, oubli de pension alimentaire, PV rageusement déchirés ...

Car si je me présente à vous, c'est pour vous rappeler à l'ordre, en toute amitié, avant de passer à l'action !


Je puis vous assurer qu'avec moi il n'y a pas deux poids, deux mesures. Si vous êtes dans votre bon droit, qu'il s'agisse d'un procès, d'un divorce ou d'une médiation quelconque, je vous soutiendrais.

Que vous soyez puissant ou misérable, peu me chaut ! Pas question de tricher car, toute carte que je suis : je suis une Grande Lame !

Bienque... Il m'arrive parfois de prendre mon rôle à revers. Je deviens alors autoritaire, intolérante, abusive et, dans mes très mauvais jours, j'éprouve un malin plaisir à faire battre des montagnes.

C'est fou ce que ça peut être reposant de jouer à l'homme... pour une carte !


RETOUR